Journée d’étude 25/01/18 : Une utilisation efficiente des ressources fourragères pour une meilleure autonomie

Longtemps, le bétail fut l’unique source d’engrais. Puis, en 1840, la loi de Liebig ouvrit la porte à la fumure minérale raisonnée et à l’agriculture industrielle que nous connaissons encore de nos jours.
Aujourd’hui, on trouve de tout : des fermes sans bétail, des élevages hors sol et même des terres sans culture !
Cependant, pour la très grande majorité de nos exploitations c’est toujours la trilogie « sol plante animal » qui gouverne l’activité agricole et qui en détermine la rentabilité. Dès lors que tous ces facteurs sont présents, on peut imaginer que : plus de fumure donne plus de fourrage, plus de fourrage nourrit plus de bétail et plus de bétail fournit plus de fumure !
L’autonomie fourragère est-elle aussi simple et facile ?
Quel niveau cette « spirale vertueuse » peut-elle atteindre ?
Sera-t-il identique pour toutes les exploitations et cet objectif d’autonomie fourragère est-il le but ultime à atteindre pour une rentabilité maximum ?
Pour le découvrir, le Comice Agricole d’Arlon vous invite à sa journée d’étude où vous pourrez en débattre avec des chercheurs, techniciens et agriculteurs qui vous feront part de leurs expériences et analyses et dont vous trouverez la liste sur le programme ci-joint. Nous tenons ici à les
remercier pour leurs indispensables et précieux travaux qu’ils nous présenteront à cette occasion.
A bientôt à Attert.

Pour le Comice d’Arlon
Le secrétaire
Paul Depauw

Télécharger le programme
2017-11-14T10:37:05+00:0014 novembre 2017|actualité, conférence|